December 10, 2017

November 20, 2017

November 2, 2017

October 17, 2017

Please reload

Posts Récents

ENVIE D'AVOIR ENVIE

December 10, 2017

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

ALLER SUR LA LUNE!

November 2, 2017

Connaissez-vous l'histoire célèbre d'un employé de ménage de la NASA à qui JF Kennedy avait demandé quel était son travail? Sa réponse: "j'aide à envoyer un homme sur la Lune". Selon plusieurs études (citées notamment par la Harvard Business Review), la motivation n'est déterminée qu'à la marge par les revenus : c'est le sens et l'utilité d'un poste qui lui confèrent sa valeur et donc motivent celui qui l'occupe. 

 

Le leader a un rôle capital pour donner du sens au travail de ses équipes: la fin du "micro-management"

Il doit être curieux et se poser sans cesse des questions : les études et les neurosciences montrent que le sens de son travail passe par la capacité à créer quelque chose de nouveau, en expérimentant, en sentant que l'on peut avoir un impact. "D'une certaine façon, les leaders curieux aident leurs équipes à trouver un sens à leur travail en proposant une grande palette d'options quant à la façon d'accomplir le travail, en opposition à une attitude très prescriptive de micro-management", explique la Harvard Business Review. Le manager doit également demeurer ambitieux et exigeant quel que soit le contexte : il ne se repose pas sur ses lauriers comme il ne se laisse pas abattre par l'échec, poussant ses équipes à rester motivées par une sensation de défi constant. Conscient que la motivation survient plus naturellement quand les valeurs de l'entreprise correspondent aux valeurs personnelles, il embauche des collaborateurs qui partagent la culture de l'entreprise. Et il est capable de leur faire confiance, car le micro-management renforce la sensation que le travail n'a pas de sens.

Dans une tribune publiée sur Focus RH , le docteur Philippe Rodet revient, quant à lui, sur les fondements du sentiment de bien-être et sur la motivation qui en découle au travail : il montre combien le sens au travail peut contribuer à la motivation, mais aussi, malheureusement, dans quelle mesure cet aspect n’est pas mis en avant de nos jours. Pour illustrer ses propos, il reprend l’histoire de Charles Plumb, un pilote de l’armée américaine dont l’avion fut abattu lors de la guerre du Vietnam. Obligé de s’éjecter, il atterrit en territoire ennemi et reste prisonnier pendant six années avant de rentrer chez lui comme un héros. Un soir, un homme l’interpelle, évoque des détails de son histoire, puis lui demande si son parachute s’était bien ouvert : ce dernier répondit que oui, et que c’était grâce au bon fonctionnement de son parachute qu’il avait pu survivre. Il s’avère que cet homme, venu de nulle part, pliait les parachutes à bord du porte-avions où Charles Plumb était embarqué ; ce dernier l’avait croisé des dizaines de fois, sans jamais voir en lui davantage qu’un ouvrier pliant des bouts de tissu, et sans jamais lui demander comment il allait.

Prendre conscience de l’utilité du travail de chacun

Après ce fameux soir et cette conversation, Charles Plumb n'a plus jamais perçu cet homme comme un simple plieur de tissu, mais comme son sauveur. La question est donc anodine, mais réellement porteuse de sens : qui s’occupe de votre parachute ? Une question que Charles Plumb pose à chacune de ses conférences, qui suggère de considérer le travail d’autrui à sa juste valeur. Là est tout le problème :  dit-on souvent à chacun, en entreprise, que le soin apporté à son travail a des conséquences positives pour lui et les autres ? Vous vous en doutez, la réponse est trop souvent non.

Le sens : un rempart contre le stress

Le sens au travail est également bien plus qu’un levier de motivation : il est aussi un rempart contre le stress. De nombreuses études démontrent l’existence d’un lien fort entre sens du travail et stress.  Les travaux du psychiatre canadien Jean-Jacques Breton, par exemple, pointent clairement que dans le monde de l’entreprise, le sens au travail est un facteur de protection contre le stress : les agressions psychologiques liées au travail sont perçues avec moins d’intensité par les personnes qui donnent du sens à leur vie et à leur activité professionnelle.

En conclusion

S’il est admis que le sens peut être le principal facteur de motivation des équipes et qu’il abaisse en plus le niveau de stress, il suffit alors d’oser donner du sens au travail ! Plus facile à dire qu’à faire, car beaucoup de managers et de dirigeants, pensent que le sens s’obtient par le compliment et que peu d’entreprises savent gratifier le travail d’autrui autrement que par des aspects financiers.

Et pourtant, pas de doute : ce n’est pas le compliment, quelle qu’en soit la nature, qui est porteur de sens, mais la reconnaissance concrète – et pas que financière – de l’utilité de chacun au travail.

Une pratique réservée aux grands groupes, une gageure difficile à mettre en œuvre pour les PME ? Au contraire, la taille réduite des équipes s’y prête. Il faut juste savoir faire preuve de « jugaad » (l’innovation frugale en hindi qui signifie : concevoir avec des ressources réduites et dans des conditions difficiles). Et ainsi vous pourrez aller sur la Lune et sûrement viser Mars !!

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Comment donnez-vous pour votre part du sens à votre travail ?

 

En complément:

 

1/ En matière de récompense des commerciaux, les managers pensent facilement à l'argent. Et si ce n'était pas un véritable élément-moteur ? Les recherches menées par Tomasz Obloj, professeur à HEC Paris, remettent en question cette pratique à travers une courte - mais efficace - vidéo

2/ A lire sur le site de la Harvard Business Review: “How to Make Work More Meaningful for Your Team”

3/ Voir également la vidéo du site l’Express http://www.dailymotion.com/5eb952a3-bca3-4df9-b4fe-43d6931bb826

4/ L’article de Les Echos Executive  https://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/management/gerer-et-motiver-son-equipe/motivation-le-job-crafting-redonne-du-sens-au-travail 

(*) Le Job Crafting est l'art de laisser le collaborateur libre de « façonner » son travail pour le rendre plus attractif. Cette démarche responsabilisante qui implique l'assentiment du top management, fait baisser le taux d'absentéisme et de turnover.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

COEFFICIENT SARL | https://coefficient.site  | Tel: 06 43 12 06 45 | Courriel: coefficient.conseil@gmail.com

© 2023 by Event Horizon. Proudly created with Wix.com

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon